Répertoire des mascarons de Strasbourg du XVIIIe siècle

Faisant suite à mon étude sur  Les mascarons de Strasbourg au siècle des Rohan, ce répertoire correspond au recensement exhaustif des mascarons, c’est à dire aux 386 têtes d’hommes, de femmes et têtes hybrides sculptées entre 1732 et 1781 sur plus de 60 édifices strasbourgeois du XVIIIe siècle sachant que quelques unes ont été réutilisées sur des constructions de date postérieure.

Le répertoire se présente sous la forme de 69 notices correspondant aux différents édifices qui sont ornés de mascarons, tous identifiés par une adresse précise.

Chaque notice comporte deux parties. Un historique factuel de l’édifice au XVIIIe siècle, avec sa date de construction ou de mise au goût du jour, le maître d’ouvrage (commanditaire),  le maître d’oeuvre lorsqu’il est connu (architecte ou maître maçon) et parfois diverses informations issues des actes notariés (ventes, inventaires après décès, estimations de valeur). Ces informations, généralement inédites, sont attestées par  des documents d’archives (dont la référence s’affiche en survolant les mots et les dates en gras). Elles sont pour la plupart le fruit du travail de dépouillement et de traduction des sources réalisé par l’érudit Jean-Michel Wendling (pour de plus amples renseignements voir son site : Maisons de Strasbourg). La connaissance de la religion des commanditaires, issue des archives paroissiales, est due aux recherches de Francine Denot. Suivant l’historique de chaque édifice, une courte description donne les caractéristiques essentielles de la, ou des façades ornées de têtes.

La seconde partie est introduite par le nombre des mascarons sculptés sur chaque façade, avec leur identification iconographique, la mention des attributs et une courte description. Les mascarons (sauf indication contraire) sont cités de gauche à droite et de bas en haut.

L‘illustration qui complète les notices des édifices concerne tous les mascarons  répertoriés et la plupart des façades qui en sont ornées.

Le répertoire comporte plusieurs présentations. On peut accéder aux notices soit par la liste des rues concernées, soit par un diaporama des façades ou mascarons, soit par un affichage par rue ou encore par une localisation sur le plan de la ville.

Le répertoire est complété aussi par une présentation chronologique montrant la variété typologique des mascarons, par une visualisation des principaux thèmes iconographiques (tous classés chronologiquement), par la liste des maîtres d’œuvres et des sculpteurs identifiés, ainsi que par une bibliographie.

Brigitte PARENT
Conservateur en chef du Patrimoine

Dernière mise a jour juillet 2014