Homme-de-fer (place de l’) N°2

Façade

Façade

Hôtel bourgeois, construit en 1768 par le maître maçon Georges Frédéric Hüttner, pour le sellier  carrossier luthérien Philippe Jacques Faudel, originaire de la Robertsau, et son épouse Catherine Knoderer. Son père, Jean Georges Faudel, également sellier, avait acquis le terrain en 1736.

L’imposante façade, entièrement parementée en grès, avec léger avant-corps central, comporte un rez-de-chaussée appareillé à refends, ajouré par une porte centrale et quatre arcades en anse de panier, trois étages et sept travées de fenêtres (dont trois pour l’avant-corps central). Les fenêtres présentent un échantillonnage varié de chambranles, tant pour les appuis que pour les linteaux et la façade comporte des décors sculptés de styles différents et des mascarons atypiques. Sur la porte d’entrée centrale figure un paon qui doit faire allusion au nom du maître d’ouvrage FAUDEL, paon se disant Pfau  (Pfauel = petit paon) selon Jean-Michel Wendling (cf. maisons-de-strasbourg.fr.nf).

Dix mascarons

Au rez-de-chaussée, les Quatre saisons sont exceptionnellement toutes illustrées par des têtes d’homme à chapeau de feutre orné des attributs habituels ; le Printemps, l’Été et l’Automne sont jeunes et imberbes, l’Hiver plus âgé est barbu. Aux étages se situent les Quatre parties du monde  : l’Europe avec son traditionnel casque à panache, l’Asie avec pendants d’oreilles et curieux casque à oreillettes en plumes (?), l’Afrique à grosse moustache et trompe d’éléphant, l’Amérique, également à grosse moustache et coiffe disparue. Dans la travée centrale du rez-de-chaussée, un Paon orne l’arcade de la porte ; au premier étage, dans l’axe central, Faune sylvestre (restauré ?) couronné de feuilles de chêne et au deuxième étage, Mercure, avec casque ailé, caducée, bourse et nombreux plis cachetés.