Pierre-Bucher (rue) N°3

Éléments du corps de garde, en remploi

Éléments du corps de garde, en remploi

Vestige provenant du corps de garde de la Porte des Juifs érigé en 1763, détruit en 1876. Ce corps de garde se situait au Zimmerhof, à côté de la passerelle des Juifs, en face de l’hôtel du prêteur royal Klinglin. Le sculpteur Eugène Dock (1827-1890), dont l’habitation et l’atelier se situaient également au Zimmerhof, avait récupéré ce vestige en 1876. Lorsqu’il fut contraint de quitter les lieux il l’intégra dans le porche d’accès à la cour de sa nouvelle maison construite vers 1880.

Le mascaron, très érodé, qui orne la clé de cintre de l’arc en anse de panier représente Hercule, traditionnel protecteur des portes, avec la dépouille du lion de Némée sur la tête.